La rencontre d’un rôle à la richesse inépuisable

(« A LA RENCONTRE DE PELLEAS » – TEMPS 1)

En me proposant, en 2015, le costume de Pélleas, l’Opéra de Lyon me donne l’occasion d’une prise de rôle majeure, aux allures de véritable cadeau : c’est que la joie, la peur et l’excitation sont difficilement descriptibles pour un artiste lyrique francophone à qui l’on offre une première interprétation de ce héros romantique de l’œuvre inclassable de DEBUSSY, Pelléas et Mélisande.

Sous la direction de Kasushi ONO et la mise en scène de Christophe HONORE, j’aurai éprouvé un sentiment rare : cette impression de se trouver en présence d’un rôle et d’un sujet d’une telle profondeur qu’on aurait plaisir à l’explorer toute une vie durant ! C’est du reste bien là ce que me confirmeront tant Vincent LE TEXIER que Simon KEENLYSIDE, tous deux artistes charismatiques autant que collègues d’exception, qui n’ont jamais cessé de ciseler leurs personnages – de Golaud et Arkel pour le premier ; de Pelléas et Golaud pour le second – issus de cet opéra !